vendredi 8 mars 2013

Les enfants sur le spectre de l'autisme développent le langage dans une proportion plus élevée que ce qu'on pensait jusqu'à maintenant

Longue absence sur cette tribune; beaucoup de bonnes raisons, mais l'envie de revenir était forte...

Cette semaine, je suis tombée sur cet article:
C'est d'autant plus intéressant que plusieurs des parents avec qui je travaille me demandent régulièrement de me prononcer sur le pronostic en matière de développement du langage.
Je trouve toujours délicat d'entendre des "sentences médicales": si votre enfant en parle pas à 5 ans, les chances qu'il développe le langage plus tard sont minces... La réalité est tout autre!
En somme, cette recherche nous apprend qu'il y a beaucoup plus d'enfants sur le spectre de l'autisme qui développent le langage après les premières années de scolarisation; plus précisément 70 % des enfants de 8 ans qui ont eu le diagnostic de retard sévère de langage... Ce n'est pas rien!
Donc dans ce cas, "retard" n'est pas synonyme d'impossibilité ou de limitation définitive, mais bien de " courbe de développement qui suit son cours, un cours différent et plus lent".
Ce que cela veut dire en terme de traitement et de thérapie:
D'après l'auteure de l'étude, il faut vraiment travailler les aspects sociaux de la communication; c'est l'élément-clé des déficits du langage des enfants sur le spectre. Ce n'est pas un trouble de langage pur, c'est un déficit au niveau de la communication sociale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire